Le Domaine du Paternel est dans notre famille depuis trois générations. Héritiers de cette terre, nous la cultivons avec respect et passion pour la préserver intacte et la transmettre aux générations futures.


Catherine, Jeanne et Antoine Santini, trois frère et sœurs deviennent propriétaires du lieu-dit : "la ferme du Paternel" en 1943. Cette propriété, exploitée en polyculture : vignes, arbres fruitiers, céréales, nécessite une importante restructuration, qui prendra plusieurs années.
C’est Pierre Cathinaud, l’époux de Catherine, qui se charge de la remise en état de la propriété. La première mise en bouteille a lieu en 1951. Fin gourmet, érudit, passionné de cuisine et de vin, il consacre sa vie au développement du domaine.


Jean-Pierre Santini, son neveu, le rejoint en 1962. Fils de pharmaciens, il préfère la terre à une voie toute tracée en officine. Il défriche la colline et recrée les anciennes restanques où s’implantent, aujourd’hui les vignes du domaine. Sous son impulsion, le vignoble s’étend de dix à vingt hectares. Avec Chantal, son épouse, ils développent la commercialisation auprès des restaurateurs de la Provence et de la Côte d'Azur ainsi qu'à l'exportation.


Dans les années 1990, la troisième génération arrive au domaine. Jean-Christophe rejoint ses parents après un BTS électronique puis Olivier après des études d’œnologie et un diplôme en agriculture. Laeticia, la petite soeur, prendra les rênes des ventes à la cave et la gestion administrative pendant quelques années. Les deux frères, soudés et complémentaires, se répartissent les tâches du vignoble. Afin d'exprimer toute la richesse du terroir de Cassis, ils décident de cultiver leur vignoble en agriculture biologique.

Depuis 2009, la famille Santini travaille avec Bernard et Monique Piche dont ils exploitent et commercialisent les vins du Domaine de la Couronne de Charlemagne.

Les vins du Domaine du Paternel et du Domaine de la Couronne de Charlemagne sont certifiées : vins biologiques.

 

En 2016, la famille Santini s'impante sur de nouveaux terroirs, le Bandol et le Côtes de Provence avec l'acquisition d'un domaine sur Saint Cyr-sur-Mer. Ils décident de travailler au plus près de leurs convictions en convertissant ce vignoble à l'agriculture biologique. Les parcelles sont restructurées et, à nouveau, vendangées manuellement.

Aujourd'hui, les membres de la famille travaillent, aux côtés d’une équipe de salariés, motivée et compétente. Ensemble, ils s’attachent à continuer l’œuvre commencée il y a plus de soixante dix ans.